Beaune 2016

Retour à la page d'accueil
Accueil < Concerts < Zoroastre

Zoroastre

Jean-Philippe Rameau

JEAN-PHILIPPE RAMEAU / 1683-1764
Zoroastre

  • Tragédie lyrique en 5 actes, créée le 5 décembre 1749 à l’Académie Royale de Musique, remaniée par Rameau en 1756. C’est en grande partie cette dernière version qui sera interprétée ici.
    Livret de Louis de Cahusac

CHOEUR & ORCHESTRE PYGMALION


Direction musicale : RAPHAËL PICHON


Zoroastre Reinoud van Mechelen, haute-contre
Abramane Nicolas Courjal, baryton
Amélite Katherine Watson, soprano
Érinice Emmanuelle de Negri, soprano
Zopire, Oromasès Christian Immler, basse
Céphile
Léa Desandre, mezzo-soprano




    5e anniversaire des débuts de chef lyrique de Raphaël Pichon à Beaune

Détails pratiques

Pichon
Raphaël Pichon

Après Dardanus, Hippolyte et Aricie et Castor et Pollux, Raphaël Pichon dirige un autre chef-d’oeuvre emblématique de Rameau : Zoroastre dans la version de 1756, remaniée par Rameau sept ans après sa création en 1749. Il supprime le prologue mythologique qui est remplacé par une ouverture, multiplie les choeurs et les ariettes, les ballets et diminue l’importance des récitatifs et des dialogues. L’action s’en trouve resserrée. Zoroastre est un prêtre et un magicien qui incarne le principe du bien dans la lutte que celui-ci mène contre Arimane, qui incarne le principe du mal. L'alternance tranchée de scènes gaies et infernalement sombres est le ressort musical et dramatique de Zoroastre et c'est dans la noirceur que Rameau s'y montre le plus extraordinaire bien que les scènes d'amour entre Amélite et Zoroastre soient d'un lyrisme touchant.



27 décembre 2014