Beaune 2011

Retour à la page daccueil
Accueil < Biographies < Christophe Rousset

Christophe Rousset

christophe rousset
Christophe Rousset - Copyright : Eric Larrayadieu

C’est en grandissant à Aix-en-Provence que Christophe Rousset développe une passion pour l’esthétique baroque. Dès l’âge de treize ans il décide d’assouvir son goût prononcé pour la découverte du passé par le biais de la musique, en étudiant le clavecin, ce qui le mène à La Schola Cantorum de Paris avec Huguette Dreyfus, puis au Conservatoire Royal de la Haye dans la classe de Bob van Asperen. A 22 ans, il remporte le prestigieux Premier prix et Prix du public du Septième concours de clavecin de Bruges (1983). C’est aussi à Aix qu’il développe son amour de la scène et de l’opéra, en assistant aux répétitions du Festival d’Art Lyrique ; il vit là ses premières émotions à l’opéra qui le guident encore aujourd’hui.

Remarqué par la presse internationale et les maisons de disques comme claveciniste, il débute sa carrière de chef avec Les Arts Florissants puis Il Seminario Musicale, ce qui l’amène à fonder son propre ensemble, Les Talens Lyriques, en 1991. Son enthousiasme lui permet d’arriver très rapidement dans le peloton de tête des "baroqueux" qui comptent dans le paysage musical français et international.
    
Invité à diriger dans les festivals spécialisés du monde entier, il participe à de nombreux enregistrements (Harmonia Mundi, L’Oiseau-Lyre, Fnac Music, Emi-Virgin, Decca, Naïve et Ambroisie) dont celui de la bandes-son de Farinelli (1994). En quelques saisons, Christophe Rousset impose son image de jeune chef doué, soliste et chambriste toujours au plus haut niveau, pédagogue permanent et infatigable. Travailleur méticuleux, amoureux de la voix et de l’opéra, Christophe Rousset est aussi un chercheur - inlassable découvreur de partitions inédites : Antigona de Traetta, La Capricciosa Corretta de Martin y Soler, Armida Abbandonata de Jommelli. Son projet : explorer l’Europe musicale des XVIIème et XVIIIème siècles (opéra, cantate, oratorio, sonate, symphonie, concerto), éclairer sans relâche toutes les formes qui ont contribué à l’histoire de la musique avant Rossini et enfin, une façon très personnelle de "servir" la musique.

Ses intégrales des œuvres pour clavecin de F. Couperin, J.P. Rameau, J.-H d’Anglebert et de A. Forqueray, ses régulières incursions dans J.S. Bach (Partitas, Variations Goldberg, Concertos pour clavecin, Suites Anglaises) sont des références. A la tête des Talens Lyriques, on compte de grands succès discographiques : le Stabat Mater de Pergolèse, Mitridate de Mozart, les Ouvertures de Rameau, Persée de Lully….

Christophe Rousset est Officier des Arts et Lettres et Chevalier dans l’Ordre National du Mérite.

Il enseigne le clavecin à l’Accademia Musicale Chigiana de Sienne.

Choeur & orchestre Les Talens Lyriques

Les Talens Lyriques
Les Talens Lyriques - Copyright : Eric Larrayadieu

L’ensemble de musique instrumentale et vocale Les Talens Lyriques a été créé en 1991. En choisissant ce nom, sous-titre d’un opéra de Rameau (Les Fêtes d’Hébé, 1739), Christophe Rousset témoigne de son attrait pour le répertoire du XVIIIème siècle qu’il contribue à faire découvrir avec bonheur, sans pour autant que son intérêt pour les compositeurs du siècle précédent en soit diminué.

Le répertoire des Talens Lyriques s'étend de Monteverdi (Le Couronnement de Poppée) à Haendel (Scipione, Riccardo Primo, Rinaldo, Admeto, Giulio Cesare, Serse, Tamerlano, Alcina) en passant par Lully (Persée, Roland), Cimarosa (Il Mercato di Malmantile, Il Matrimonio Segreto), Traetta (Antigona, Ippolito ed Aricia), Jommelli (Armida abbandonata), Martin y Soler (La Capricciosa Corretta) et Mozart (Mitridate, Re di Ponto, Die Entführung aus dem Serail).

La création des Talens Lyriques représente l'aboutissement d'une passion pour l'art lyrique. Claveciniste, Christophe Rousset insistait déjà sur la nécessité de "traiter l'instrument comme la voix". D'autre part, l'approche scénique est pour lui indissociable de l'interprétation musicale, ce qu'il a pu exprimer par ses collaborations avec des metteurs en scène tels que Jean-Marie Villégier, Philippe Lénaël, Jean-Claude Berutti, Pierre Audi, Jean-Pierre Vincent, Lindsay Kemp, Marco Arturo Marelli et Eric Vigner, Jérôme Deschamps & Macha Makeïeff, Marcial di Fonzo Bo, ou Francisco Negrin.
Portraits des Talens Lyriques
    
L'attention portée a l'opéra est parallèle à l'exploration d'autres formes musicales françaises de la même époque : le motet (Dumont, Daniélis), le madrigal (Madrigaux du VIIIe Livre) la cantate (Clérambault, Brossard, Montéclair) et les airs de cour français (Dumont, Lambert, de La Barre). Pour redonner vie à ces œuvres, Christophe Rousset s'entoure de chanteurs et instrumentistes appartenant pour la plupart à la jeune génération du baroque. La collaboration régulière avec ces interprètes est aussi l'occasion d'un travail nécessaire sur le style spécifique aux musiques sacrées ou profanes de cette période. C'est ainsi tout un pan du patrimoine musical français et italien que Christophe Rousset s'attache à illustrer avec son ensemble le long de cet axe Paris-Naples, qui a traversé tout le XVIIIe siècle européen.

Les Talens Lyriques, qui ont déjà gravé pour Erato, Fnac Music, Auvidis et Decca, enregistrent pour Naïve et Ambroisie. Ils ont réalisé la bande son du film Farinelli il Castrato (1994).

Les Talens Lyriques sont soutenus par le Ministère de la Culture et de la Communication et la ville de Paris.

L'ensemble est membre de la FEVIS (Fédération des Ensembles Vocaux et Instrumentaux Spécialisés). Il a obtenu la Victoire de la Musique Classique en 2001. 

27 décembre 2009